Conférences 2015-2016

Les conférences de l’ENSA Limoges sont ouvertes à tous les publics

| entrée libre et gratuite | Amphithéâtre Jean-Jacques Prolongeau |

 

Flash-back sur la Biennale art nOmad, 1ère biennale d’art contemporain itinérante

→ mardi 10 mai 2016 à 19h

camion art nOmad, première biennale d'art contemporain itinérante à Venise | photo : Camille François

Une co-conférence de Clorinde Coranotto (plasticienne-entremétologue, directrice d’art nOmad), Fred Mars Landois (artiste), Éloïse Nedellec (graphiste designer), Aurélie Verlhac (plasticienne et assistante d’art nOmad), les 5 étudiants de l’ENSA Limoges (Fanny Cavan, Camille François, Thibault Gibierge, Jérémie Marié, Raphaële Raffort) et d’autres membres des différentes équipes de ce convoi exceptionnel ralliant Arnac-la-Poste à Venise en octobre 2015 et embarquant « Sublime de voyage », une exposition de 20 artistes internationaux sous le commissariat de Paul Ardenne.

Il s’agit de revenir sur cette aventure artistique et humaine en tant que performance collective. Par ce premier « flash-back », nous avons choisi d’aborder l’aspect pédagogique de ce projet hors-norme, qui a pris la forme d’un laboratoire de recherche embarqué ‒ en partenariat avec l’ENSA Limoges ‒ dont l’enjeu est de s’interroger sur la trace d’une telle expérience.

La parole est donc donnée aux cinq étudiants ainsi qu’aux personnels et enseignants de l’ENSA Limoges qui ont participé à la mise en œuvre de cette performance tant sur le plan de la logistique que sur le plan artistique. Seront entre autres évoqués les différents métiers du champ de la création artistique auxquels les étudiants ont été sensibilisés (commissariat d’exposition, régie des œuvres, médiation, communication, production et édition).

Est également prévue une intervention de Fred Mars Landois, artiste et membre actif du convoi exceptionnel, qui présentera en particulier le travail qu’il a déployé lors du voyage.

Faisant elle-même partie du processus de création de la biennale, cette co-conférence est une étape dans l’élaboration d’un projet éditorial spécifique, qui sera accompagné d’une exposition à la Bfm fin 2016.

Pour en savoir plus sur la Biennale art nOmad

 

 

Conférence de Wendy Gers « Mud Matters »

mardi 3 mai 2016 à 19h

visuel_conf_wendy_gers

Wendy Gers, cofondatrice avec Michel Paysant du Labo de recherche de L’ENSA Limoges, la Céramique comme expérience (CCE), est historienne de l’art de formation, et travaille en tant que commissaire d’exposition, chercheuse, consultante, maître de conférences et enseignante. Elle est spécialisée en céramiques modernes et contemporaines.

Lors de cette conférence elle présentera son parcours professionnel et ses projets actuels et récents, tels que la « Central China International Ceramics Biennale », au musée de Henan, Zhengzhou, Chine (12/2016-03/2017), la « Taiwan International Ceramics Biennale », au musée de la Céramique de Yingge, Taipei (05-09/2014), et son nouvel ouvrage magistral sur une trentaine de poteries d’Afrique australe, « Scorched Earth: A Century of Southern African Potteries, 1880-1980 » (Jacana Media), à paraître en juin 2016.

 

 

Conférence de Tehri Tolvanen « Force de la nature »

→ mardi 26 avril 2016 à 19h

Tehri Tolvanen Golden Leaves

Les bijoux de Terhi Tolvanen questionnent notre lien à la nature, en la mettant en tension constante avec la notion d’artifice. En mélangeant des matériaux précieux avec d’autres, plus naturels, tels la céramique, le bois ou des cailloux, liés par des assemblages originaux, elle façonne des plantes d’un genre nouveau, appétissantes ou inquiétantes, à la manière des cactées ou des plantes carnivores. Ce goût prononcé pour le motif végétal, Theri Tolvanen le revendique comme un hommage à l’univers floral. Cette mise au point d’une nature artificielle, figée et déportée hors du rythme des saisons, est magnifiée par des « manipulations génétiques », fruits de l’imagination et de la grande habileté manuelle et technique de l’artiste. La « beauté sublime » recherchée par Terhi Tolvanen constitue une dénonciation de la trop grande intervention humaine sur la nature. Elle opère telle une mise en garde au sujet des périls encourus en retour par l’homme.

Sur une invitation de Monika Brugger pour Un peu de terre sur la peau, Fondation entreprise Bernardaud, 2010-2014

 

 

Conférence post-diplôme

→ mardi 12 avril 2016 à 19h

visuel_conf_ewa

 

le groupe du post-diplôme Kaolin 2015-2016 vous présentera le travail engagé lors de sa résidence à Jingdezhen, en Chine, entre septembre et décembre 2015, et la façon dont il le développe aujourd’hui à L’ENSA. La question de la collaboration est au centre des préoccupations d’Aurélie Godard, artiste invitée pour accompagner les post-diplôme. Elle leur propose cette année d’expérimenter différentes méthodes du travail en association : à deux, à trois, à six, etc.
Avec les post-diplôme Flora BASTHIER, Gaëtan KOHLER, Chloé MASSON, Jean-Julien NEY et Ewa SADOWSKA, accompagnés par Aurélie GODARD.
 
 

Voir ou re-voir la conférence des post-diplômés


 

 

 

Conférence de Geneviève Fraisse

→ mardi 29 mars 2016 à 19h

Geneviève Fraisse est philosophe et historienne de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au CNRS.

Geneviève Fraisse

Fondatrice autour de Jacques Rancière de la revue Les révoltes logiques en 1975, elle entre au CNRS en 1983 et participe à la création du collège international de philosophie en 1984.

Depuis les années 70, elle a publié de nombreux ouvrages et dirigé des ouvrages collectifs.

Son thème de recherche est la controverse des sexes, d’un point de vue épistémologique et politique ; suivant trois axes : la généalogie de la démocratie, les concepts de l’émancipation et la problématisation philosophique de l’objet « sexe/genre ».

Son dernier livre, Les Excès du genre ; concept, image, nudité est paru en 2014 aux éditions lignes. Il offre une perspective originale tant sur la polémique sexe/genre que sur la critique des stéréotypes et l’usage de la nudité en politique.

Un chapitre concerne spécifiquement les images confrontées à la dialectique émancipation/domination. Changer d’image pour transformer la réalité, telle serait une stratégie actuelle. On peut s’interroger sur cette idée que les images édictent des comportements, sont des normes d’identification aussi simplement que dans un mouvement de cause à effet. Car entre le sujet qui émet ou celui qui reçoit une image, et donc une représentation, entre l’idée que l’image est une substance « en soi » ou au contraire une réalité inconsistante, on doit se poser quelques questions… La lutte contre les stéréotypes n’est-elle pas la meilleure façon de les renforcer, d’en reconduire la puissance? Lutter contre les préjugés, est-ce vraiment une stratégie politique?

Pionnière dans le domaine des « études de genre », Geneviève Fraisse observe ces débats violents de l’œil critique d’une chercheuse qui a résolument privilégié la généalogie politique de l’émancipation des femmes et l’examen de la tradition philosophique, plutôt que la discussion sur l’identité et les identités.

 

 

Conférence de Aude Medori

→ mardi 22 mars 2016 à 19h

Aude Medori, Résidences

Résidences, un espace parisien mutualisé, dédié au bijou contemporain

Sur le projet original de Aude Medori, bijoutière plasticienne, Résidences a ouvert ses portes en l’été 2014, dans le Haut-Marais, à Paris. Résidences, à la fois atelier et galerie, rassemble plusieurs artistes afin de défendre le bijou d’auteur. Le concept repose sur la mutualisation du lieu par les artistes et s’articule autour d’évènements liés au bijou, à l’art et à la mode. Avec des œuvres qui interrogent, invitent au dialogue et créent du lien, les artistes résidents en font le pari.

 

 

 

Conférences CHARIVARI

Durant la semaine transversale, les artistes invités ont présentés leur travail personnel

Mercredi 16 mars 2016

→ à 18:00 Arlette et Marc Simon, artistes céramistes


→ à 18:30 Benoît Bodhuin, graphiste, designer de caractères et enseignant à Nantes


→ à 19:00 Jennifer Caubet, artiste plasticienne, sculpteur


→ à 19:30 Jacques André  (visio-conférence depuis l’académie théâtrale de l’Union)

 

 

Conférence de Christophe Cuzin

→ jeudi 10 mars 2016 à 19h

Christophe Cuzin

Construire une chapelle en placoplâtre…

 

Pas de tableau, pas de stock, et rien dans les poches.
Le peintre Christophe Cuzin s’engage à flux tendu dans la couleur avec ses deux seuls outils : un ordinateur portable et le nuancier générique RAL.

 

 

 

 

 

 

Conférence d’Antonio Semeraro

→ mercredi 9 mars 2016 à 19h

Conversation Antonio Semeraro et architecte Serge Renaudie

Vue d'atelier | Antonio Semeraro

Vue d’atelier | Antonio Semeraro

 

Dans le catalogue d’une exposition, Catherine Millet écrivait : Le jour où la grande toile de six mètres de large – dont la moitié de la surface environ est occupée au centre par une nappe de couleur – a été accrochée pour la première fois, j’ai vu Semeraro heureux de vérifier qu’en dépit de l’échelle, de la répartition relativement symétrique du blanc de part et d’autre de la couleur, et du fait que cette couleur s’étendait uniformément, largement, du bord supérieur au bord inférieur du tableau, ce tableau n’était toutefois pas statique, qu’au contraire, selon son expression, « il tournait ».

 

 

 

 

Workshops au Domaine de Boisbuchet

→ mardi 8 mars 2016 à 19h00, Mathias Schwartz-Clauss, Directeur de Boisbuchet, nous a présenté le programme de la saison d’été 2016.

Visuel de la conférence de Mathias Schwartz-Clauss, directeur du domaine de Boisbuchet

 

Depuis plus de 20 ans, le Domaine de Boisbuchet à Lessac (Charente) réalise des workshops animés par des designers et architectes de renommée internationale.

Chaque année de juin à septembre, environs 30 différents ateliers sont suivis par des étudiants et des professionnels du monde entier, qui viennent y échanger leurs idées et expérimenter de nouvelles approches.

Poster 2016 du Boisbuchet | photo : Carlo Clali

 

 

 

CHOSE COMMUNE – une exposition et une conférence à 4 voix

→ mercredi 2 mars 2016 à 19h00

Artistes invités :

Guillaume Constantin, retroactive pictures | Galerie Bertrand Grimont

Julie Legrand,

Antoine Nessi

sur une proposition de Clémence Thébault

FANTÔMES DU QUARTZ XI et XII

Les objets nous entourent dans notre vie quotidienne, dans notre vie usuelle, dans notre vie privée et notre vie collective universelle, dans notre vie connectée. Le plus souvent nous y prêtons peu d’attention, facilement utilisables, souvent jetables, certains restent, se transforment, et deviennent une histoire, une mythologie personnelle.

Dans l’art, ils étaient souvent « objet unique » de la monstration jusqu’à la période post-moderniste qui a mêlé objet et œuvre sans réellement dissocier et/ou associer l’un de l’autre mais, par simple attachement.

L’exposition Chose commune propose de s’interroger sur les phénomènes de processus de production, d’acquisition, et de devenir, d’objets établis ou crées. Simples chroniques d’objets, in fine l’installation évoque une histoire qui se suffit à chacun, qui se suffit à elle-même.

A l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges, la rencontre entre les trois artistes et la commissaire de l’exposition est l’occasion de pouvoir évoquer ces transgressions qui se jouent autour des œuvres. Va et vient entre sculpture et objet, quête d’histoires personnelles puis communes, qui sont les véritables enjeux ici de la mise en exposition. Trois univers se rencontrent et se mêlent afin de donner corps à la possibilité de s’approprier des objets, un récit qui se fonde sur l’expérimentation du dispositif. Cette conférence propose de discuter ensemble de quelques pratiques de la sculpture contemporaine et par-là de découvrir quelques œuvres de Guillaume Constantin, Julie Legrand et Antoine Nessi.

En effet, Antoine Nessi dont le travail se tourne vers les objets de la production industrielle, emploi régulièrement des systèmes de présentation qui portent ces objets ou qui sont objets. L’artiste se joue des codes de représentation et établit un inventaire à la frontière de l’abandon du monde matériel industriel et l’invention pure et simple.

La rencontre d’objets de nature et de provenances diverses se trouve mis en exergue dans les installations de Guillaume Constantin. Une distance s’établit dans le rapport au dispositif (display ) réalisé par l’artiste qui fait le choix des objets et de la façon de les montrer, à l’instar d’une représentation mentale propre.

De même, les objets de Julie Legrand se fondent sur l’expérience du dispositif. Ses œuvres prennent racine dans un monde d’usage qu’elle met en situation à l’aide d’artefacts visibles et évidents. Ses réalisations en verre, et en pierre détournent les perceptions de départ des objets pour fabriquer de petits récits poétiques et humoristiques.
Proche des « Mythologies » de Roland Barthes, chaque objet et chacune des installations de cette exposition nous amène à des récits personnels contenus dans la révision des codes de fonctionnement de la sculpture.

Clémence Thébault

« CHOSE COMMUNE » du 3 mars au 20 mai 2016

ASSOCIATION LAC & S- LAVITRINE
4, rue Raspail 87000 LIMOGES
(+ 33) 05 55 77 36 26

 

RETOUR D’EXPÉRIENCE : Erasmus à l’ENSA

→ mardi 1er mars 2016 à 19h00

Photo Elvire Blanc Briand

Lac Saima | Photo Elvire Blanc Briand

Elvire, Léa et Tristan, trois étudiants de l’école ont choisi de suivre le programme Erasmus, pour enrichir leur parcours d’études européennes.

Elvire Blanc Briand et Léa Dupasquier, étudiantes en Design,  ont intégré, durant 6 mois, le cursus de l’University of Applied Sciences à Imatra, en Finlande. Au delà de l’expérience humaine, la confrontation à des principes pédagogiques autres a enrichi leur vocabulaire plastique et le regard critique qu’elles portent sur leurs projets personnels.

Tristan Roussel Dassonville, étudiant en Art, a intégré pendant 3 mois, en tant que stagiaire, l’atelier des sculpteurs Dewar et Gicquel, à Bruxelles. Il a travaillé au plus près de la production d’œuvres, et s’est inscrit ainsi dans un parcours professionnel riche d’enseignements pour sa propre démarche.

Elvire, Léa et Tristan, trois étudiants qui parlent leur erasmus

 

 

Delphine Vincent, docteur en histoire de l’art

« Ceci est un vase ! »

→ jeudi 28  janvier 2016 à 19h00

RMN-Grand Palais (musée de la Renaissance, château d'Ecouen) / Stéphane Maréchalle

Gourde, boule, rhyton, de l’Alhambra ou Médicis, le vase est parmi la plus répandue et la plus représentative des céramiques. Depuis son invention au Néolithique jusqu’à ce jour, le vase a connu des usages, des formes et des décors très divers. Cette conférence propose d’aborder l’histoire du vase à travers quelques exemples significatifs, en céramique ou dans d’autres matériaux.

 

 

 

 

 

Delphine Gigoux-Martin, artiste, enseignante à l’ENSA

→ mardi 12 janvier 2016 à 19h00

campingsauvageDelphine Gigoux-Martin nous présentera lors de cette conférence son travail plastique engagé depuis plusieurs années.

Le titre de la conférence « Voyage autour de mon crâne » est une référence au livre de Karinthy.

En savoir plus sur le travail de Delphine Gigoux-Martin

 

 

 

 

 

Delphine Vincent, docteur en histoire de l’art

Artistes et porcelaine contemporaine

→ jeudi 17 décembre 2015 à 19h00

BalloonDogA Sèvres ou à Limoges, les manufactures font fréquemment appel à des artistes, designers ou plasticiens pour imaginer des formes et des décors qui renouvellent le langage de la porcelaine. Depuis le XIXe siècle, les objets issus de ces collaborations sont aussi variés que représentatifs de l’esthétique de leurs auteurs. Aujourd’hui, ces pièces donnent lieu à des formes, des décors voire des usages très variés, et qui font de la porcelaine un art en perpétuel renouvellement.

 

 

 

 

Guillaume Delvigne, designer

mardi 8 décembre 2015 à 19h00, Guillaume Delvigne, designer invité dans le cadre du projet 3 écoles (ENSA, ENSCI, Lycée Mas Jambost), nous a présenté son travail. 

Né en 1979, Guillaume Delvigne fait ses études à l’École de Design Nantes Atlantique. Diplômé en 2002, il débute à Milan auprès de George J. Sowden, cofondateur du mouvement Memphis. En parallèle il ne tarde pas à signer ses propres objets, notamment pour l’éditeur Industreal. Deux ans plus tard il s’installe à Paris et pendant plusieurs années il collabore pour les RADI Designers, Delo Lindo, Marc Newson, Cédric Ragot…

En 2011, il ouvre son propre studio, inaugure sa première exposition personnelle à la ToolsGalerie et remporte le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris. Il mène aujourd’hui de nombreux projets pour de grandes maisons comme Tefal, Hermès, Veuve Clicquot, Cristal de Sèvres ou Habitat, ainsi que pour de jeunes éditeurs tels Oxyo, La Chance ou Hartô.

En savoir plus sur le travail de Guillaume Delvigne

 

 

Paul Cox

→ mardi 1er décembre 2015 à 19h00

Paul COX nous présentera quelques-uns de ses travaux récents dans les différents champs qu’il cultive, peinture, graphisme, livres, installations, scénographie, et nous expliquera sa méthode de travail, qu’il qualifie volontiers de « méthode de paresseux ».
Cette conférence s’inscrit dans le cadre de sa résidence à l’ENSA Limoges en partenariat avec le Musée du Pays d’Ussel en Corrèze.

Ce projet prend la forme de trois workshops d’une semaine répartis dans l’année, avec un groupe d’étudiants autour des pratiques de la lithographie.

 

 

Gilles Clément

« Paysage »

→ lundi 30 novembre 2015 à 19:00 à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines

On peut définir le paysage comme une possible lecture du « pays ».

On peut s’en tenir à la vision romantique des premiers peintres du paysage valorisant la nature ou élargir cette vision à la ville et faire du paysage un outil d’analyse urbaine .

Pour ma part je définis le paysage comme étant « tout ce qui se trouve sous l’étendue du regard ». Pour les non voyants il faut le comprendre comme tout ce qui se trouve sous l’étendue de tous les autres sens . Il s’agit donc d’une appréhension sensible avant d’être un objet savant .

Qu’est-ce que le paysage face aux questions posées par l’écologie aujourd’hui ?

= = = = = = = = =

Jardinier, botaniste, paysagiste, Gilles Clément conçoit une nouvelle approche de l’art des jardins. Observateur attentif et infatigable de la nature à travers le monde, il crée les jardins en fonction de la dynamique du végétal, de la diversité biologique des plantes et de leur perpétuel mouvement dans l’espace et dans le temps.

En savoir plus sur le travail de Gilles Clément

Conférence en partenariat avec le Crédit Agricole Centre Ouest | Agence Limoges Vanteaux |

 

 

Delphine Vincent, docteur en histoire de l’art

Correspondances et décloisonnement : la céramique, un art « décoratif »

jeudi 26 novembre 2015 à 19:00

Bauhaus ProgramInitié il y a près de 150 ans, le décloisonnement des arts abolit les frontières et la hiérarchie entre ce que l’on nommait alors les arts majeurs et les arts mineurs. La céramique entretient de nombreux liens ou correspondances avec les autres arts et s’inscrit le plus souvent dans l’esthétique des mouvements artistiques qui lui sont contemporains, ce qui en fait un art pas seulement « décoratif ».

 

 

 

 

 

Delphine Vincent, docteur en histoire de l’art

« La céramique à l’heure des Expositions universelles »

→ jeudi 29 octobre 2015 à 19:00

Vue panoramique de l'exposition universelle de 1900

 

Les Expositions universelles sont une extraordinaire source d’émulation pour les manufactures ou les artistes. Qu’il s’agisse de porcelaine, de faïence ou de grès, les objets fabriqués parfois spécialement pour cette occasion font montre d’une esthétique remarquable et de prouesses techniques inédites.

Cette conférence propose de revenir sur l’histoire de ces manifestations et des objets qui y furent exposés depuis le XIXe siècle.

 

 

Chrystèle Lerisse, artiste photographe

« Mission Lerisse » – le tour de France des vaches

→ mercredi 28 octobre 2015 à 14:00

Chrystèle Lerisse, a présenté son dernier ouvrage aux étudiants de l’ENSA Limoges

Photo Chrystele Lerisse

Après avoir réalisé un travail photographique en 2002 sur la Limousine puis en 2010 sur l’Aubrac, Chrystèle Lerisse décide de faire un « tour de France des vaches ».

Le but de ce travail a été de créer une œuvre originale en photographie argentique noir et blanc sur chaque race bovine présente en France, sur le territoire d’origine de la race ou dans le paysage d’adoption de celle-ci. Soit d’aller « sur le motif » : la vache dans son paysage d’un point de vue artistique, être dans une poétique de la vache et du paysage.

Édition : Artboretum Editeur, 2015

Photographies de Chrystèle Lerisse

Chrystèle Lerisse, née en 1960, est une artiste photographe qui travaille en argentique, en noir et blanc et en petit format. Elle évolue ainsi à l’écart des courants dominants depuis plus de 30 ans, développant une oeuvre des plus exigeantes, invitant à dépasser toute approche convenue de la réalité photographiée. Son « tour de France des vaches », qu’elle a méthodiquement accompli pendant trois ans, témoigne encore et toujours de son goût pour la formation des images et leurs limites dans la proximité immédiate de la substance visible des choses.

Texte de Geneviève Breerette

Historienne de l’art, elle a orienté ses études en Sorbonne vers l’art moderne en creusant les rapports entre le cubisme et l’architecture. Chroniqueuse et critique d’art au service culturel du journal Le Monde de 1970 à 2005, elle a été présidente, pour la France, de l’Association Internationale des Critiques d’Art de 2009 à 2012. Parmi ses publications récentes : un travail sur les sources de Louise Bourgeois et un entretien avec Michel Ragon, critique d’art et d’architecture.

Plus d’informations sur « Mission Lerisse » – le tour de France des vaches –

 

Kim et Son, artistes coréens

→ mardi 13 octobre 2015 à 19:00

Spring stainlesssteel | une Oeuvre de Kim et Son | céramique

Spring stainlesssteel | une Oeuvre de Kim et Son | céramique

 

Kim et Son, le couple d’artistes coréens en résidence à Merveilleux Prétexte du 14 septembre  au 17 octobre.

Kim Younghyun et Son Jinhee habitent Séoul et sont la plupart du temps invités en résidence tant en Corée qu’à l’international, en début d’année ils étaient en Inde pour une résidence autour de la céramique. Leur travail interroge le mobilier , l’espace urbain , l’usage de la céramique…

Présentation des œuvres récentes de Kim et Son

En savoir plus sur Merveilleux Prétexte | Lieu de résidence, lieu pluridisciplinaire de recherche et de réflexion sur la promotion et la diffusion de la création contemporaine

 

 

 

 

signature_ensaENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00