"De la fin du vol"

Delphine Gigoux Martin

Artiste

Dans le registre de l’installation qui implique la vidéo, le dessin, l’objet et le sujet du bestiaire, la préoccupation centrale de mon travail cherche à produire une tension permanente entre les éléments et leurs cadres d’évolutions.
Cette énergie développée propose un langage, qui n’est pas un propos unilinéaire, mais fait de ruptures constantes, de décalages complexes qui offrent une tension parfois allégée ou teintée d’humour noir.
Ces travaux d’installations, d’installations vidéos, de dessins animés, de sculptures et dessins déclinent des ambivalences, dualités, jonctions ou oppositions, des contraires qui sont les clefs fondamentales de mes recherches artistiques et nous replacent face aux paradoxes de nos instincts contradictoires.

J’utiliserai mes recherches, expériences et compétences afin de pouvoir accompagner les étudiants dans leurs articulations entre la réflexion théorique et la pratique artistique.

→ SITE INTERNET DE DELPHINE GIGOUX MARTIN

 

Œuvres présentées ci-dessus

  • « Don’t believe in christmas » installation 2002 | collection FRAC Midi-Pyrénées, Musée des Abattoirs, Toulouse | taxidermie, neige artificielle, terre et copeaux, lumière.
  • « La vague de l’océan » walldrawing au fusain et taxidermies, 2011 | Musée de l’abbaye Sainte Croix, les Sables d’Olonne | crédit photo : Frédéric Delpech
  • « Autre rêve » installation vidéo, 2015 | vidéo: un dessin animé, banquette | IAC Villeurbanne et le Musée de l’Invisible, Château de Tournon sur Rhône | crédit photo : Blaise Adilon pour IAC Villeurbanne
  • Image de garde : « De la fin du vol », détail, walldrawing fusain et porcelaine | crédit photo : Frédéric Delpech

 

Expositions

Été 2017, Delphine Gigoux Martin participe à 4 expositions :

L’ÉTÉ PHOTOGRAPHIQUE DE LECTOURE
du 15 juillet au 24 septembre 2017 au Centre d’art et de photographie de Lectoure

CHASSEZ LE NATUREL, IL REVIENT À L’EXPO !
du 24 juin au 5 novembre 2017 au Musée départemental Albert et Félicie Demard, Château de Champlitte.

L’ART CHEMIN FAISANT… DÉPAYSEMENTS
du 18 juin au 17 septembre 2017 au Manoir de Saint-Urchaut | 56620 Pont-Scorff

SUPRA RÉEL, EXPLORER L’ILLUSION
du 27 mai au 24 septembre 2017, à l’Espace départemental d’Art contemporain MEMENTO.

 

 

L’ÉTÉ PHOTOGRAPHIQUE DE LECTOURE

Cette réalité qu’ils ont pourchassée

Avec :

Eva BornerBrodbeck & de BarbuatStéphane CastetDelphine Gigoux-MartinKahn & SelesnickKaren KnorrLaure LedouxJulien MagreMarie Maurel de MailléHans Op de BeeckIgor Ruf • Josef Sudek • Stéphane ThidetEstelle VernaySylvain Wavrant.

Depuis de nombreuses années, l’Été photographique de Lectoure, axé sur la photographie et les arts visuels au sens large, se déploie dans des lieux historiques et emblématiques de Lectoure. La forte attractivité émanant des lieux patrimoniaux prend ici une envergure remarquable et précieuse pour la vie de la cité. Avec des œuvres qui les habitent, qui parfois résonnent étrangement avec eux, ces bâtisses historiques aux murs épais, à l’atmosphère profonde, mélancolique, parfois sombre, inquiétante, tragique, saturnienne deviennent pour le visiteur une véritable destination contemporaine. à travers le prisme des œuvres, c’est une manière d’imaginer le riche passé de la ville, une façon de redécouvrir des lieux, un patrimoine, une histoire.

Les visiteurs sont invités à une déambulation dans les rues labyrinthiques parsemées d’escales insolites. Une grande maison transformée en centre d’art, un ancien tribunal, un ancien hôpital, une halle aux grains, une petite bâtisse et son jardin attenant appelée la Cerisaie… Certains lieux deviennent des espaces d’expositions temporaires le temps d’un été… Des lieux uniques, singuliers, parfois bizarres et bancals mais jamais banals qui vont participer activement, par leur situation géographique dans la ville, leur fonction, leur architecture, leur atmosphère, leur odeur, leur texture à la petite histoire de l’édition hérissée 2017 du festival de Lectoure.

À l’ère objective et rationnelle du tout contrôle, face aux différents phénomènes de dématérialisation, à la virtualité croissante, il s’agira de partir loin, loin…Un étrange voyage au pays des atmosphères, pour convoquer et réanimer, entre fiction et réalité, la dimension narrative de la ville de Lectoure et réveiller, en une bienfaisante bouffée de présent, les fantômes du passé.

15 juillet > 24 septembre 2017 | tous les jours de 14h à 19h

Centre d’art et de photographie de Lectoure
Maison de Saint-Louis | 8 cours Gambetta | 32700 Lectoure

 

CHASSEZ LE NATUREL, IL REVIENT À L’EXPO !

Le musée de la Chasse et de la Nature s’expose au château de Champlitte

Visuel exposition Chassez le naturel, il revient à l'expo !

Chasseurs et chassés du XVIe siècle à nos jours

Cet été, le château de Champlitte accueille sur ses terres le musée parisien de la Chasse et de la Nature.
Il le reçoit dans ses beaux salons du XVIIIe siècle remeublés pour l’occasion et au sein de la collection d’arts et traditions populaires réunie par Albert et Félicie Demard.

C’est là que prendront place les pièces anciennes et contemporaines ainsi que des films d’animation provenant du musée de la Chasse et de la Nature ou issues de prêts exceptionnels de collections publiques et privées. Avec humour et fantaisie, ces hôtes de passage invitent à découvrir cette activité immémoriale qu’est la chasse.

Chasseurs et non chasseurs investissent aussi les lieux pour croiser les regards, débattre autour d’une pratique d’actualité : qu’est-ce qu’un bon chasseur ? A quoi sert la chasse?…

Animaux moqueurs ou majestueux, pièges incongrus, créatures aux confins de l’homme et de la bête, se sont glissés au milieu des meubles paysans et des outils des artisans pour créer un dialogue espiègle avec les collections permanentes, un jeu de piste inattendu entre passé et présent, véritable chassé-croisé artistique.

24 juin > 5 novembre 2017

Musée départemental Albert et Félicie Demard
Château de Champlitte | Rue de l’Église, 70600 Champlitte | 03 84 95 76 50

Télécharger le flyer

 

 

L’ART CHEMIN FAISANT… DÉPAYSEMENTS

Delphine Gigoux-Martin, artiste, enseignante à l’ENSA Limoges participe à l’exposition.

Dépaysements est une exposition pensée comme un trajet. Les oeuvres avec leurs différences et leur autonomie abordent des thématiques telles que l’exploration d’espaces proches ou lointain, l’occupation d’un territoire, la marche, la présence animale, la vision onirique de la nature. Avec le dessin, la peinture, la vidéo, la photographie, l’installation, le son les artistes livrent leur vision à travers des points de vue singulier et des expériences nourries de différents tensions, sources de création, d’invention et d’imaginaire. Dans le sillage de ces oeuvres, il est possible de revisiter les relations complexes que nous entretenons avec la nature, le paysage, un pays.

18 juin > 17 septembre 2017
→ Vernissage dimanche 18 juin 10h

BERTILLE BAK, GAELLE CHOTARD, DELPHINE GIGOUX-MARTIN, NYLSO, RAPHAELLE PERIA, CHRISTOPHE ROBE, SIMON FAITHFULL, DAVID RENAUD.

Commissariat Christophe Desforges

Le territoire de Pont-Scorff est un site idéal pour tenter et tester des incursions, pour vivre des déplacements, poursuivre des sensations. La nature des sites compose idéalement une invitation au parcours, un chemin, des alentours jusqu’aux détours vers les oeuvres et les projets des artistes. En étant arpenteur plus que visiteur et d’oser la rencontre avec l’intuition d’une oeuvre dans un lieu, le spectateur prend le risque d’être troublé, étonné, désorienté, voir dépaysé…
Le titre de l’exposition trouve son origine dans son souvenir de la lecture du livre de Jean-Christophe Bailly Le dépaysement», son sous-titre «voyage en France» pouvant paraître intriguant quant à la question de dépaysement…être dépaysé sur son territoire, et, comme le souligne l’auteur : aller voir sur place…

Consulter le dossier de presse

ÉVÈNEMENTS :

  • Dimanche 20 août – 15h :
    A bicyclette, découverte du parcours d’art contemporain

Visites commentées : tous les dimanches à partir de 14h30 (sur réservation)

Tous nos événements sont gratuits.

 

SUPRA RÉEL, EXPLORER L’ILLUSION

Visuel exposition SUPRA REEL explorer l'illusion

27 mai > 24 septembre 2017, à l’espace départemental d’art contemporain MEMENTO
→ vernissage vendredi 26 mai à 18h30

Avec :

• Hervé Coqueret • David Coste • collectif ALaPlage • collectif Df* • Laurie Dall’AvaFred Eerdekens • Daniel Firman • Delphine Gigoux-MartinAudrey MartinMartin MonchicourtPhilippe Ramette

L’exposition « SUPRA RÉEL Explorer l’illusion » convie des œuvres de la collection du Centre National des Arts Plastiques, de la collection du FRAC Aquitaine, de la collection des Abattoirs-FRAC Midi-Pyrénées, de la collection du FRAC Languedoc-Roussillon, ainsi que des œuvres d’artistes de la scène actuelle autour d’une expérience immersive dans le jeu des illusions. Rendre visible l’imperceptible élargit les champs de l’émerveillement.
Notre construction au monde oscille sans cesse dans cet équilibre fragile entre l’ordinaire et l’extraordinaire.
Le prestige de l’irréalité développe une alchimie particulière, il renverse notre rapport aux émotions, trouble les comportements physiques et psychiques que nous entretenons avec un environnement.
Le désir d’émancipation des imaginaires frémit.
Les artistes invités ont tous en commun ce désir de déplacer les frontières du réel.
En interrogeant notre perception de la réalité, notre manière d’être au monde, ils inversent les normes de nos univers.
En bousculant les notions d’espace-temps, de perception, de transformation des représentations, ils instaurent une relation impulsive à l’espace. Les strates se tissent dans une expérience collective fondée sur l’équation espace-œuvres-visiteurs. Cette magie triangulaire rénove nos émotions, questionne nos rapports à l’image pour décontextualiser le visible et le non-visible.

MEMENTO, nouvel espace d’art contemporain, est un écrin de silence, en cours de réveil, ces espaces abandonnés sont incarnés d’une réalité oubliée. Ils deviennent au contact de la création contemporaine un lieu d’expérimentation invitant le visiteur à se jouer d’une nouvelle perception du monde.

L’exposition SUPRA REEL sublime l’incantation du désir.
Aussi longtemps que l’illusion persiste, apparaîtra une existence réelle éloignée des réalités paralysées.

______________

Commissaire d’exposition : Karine Mathieu

En collaboration avec le Centre National des Arts Plastiques – le centre d’art et de photographie de Lectoure – le Frac Aquitaine – Les Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées – le Frac Languedoc-Roussillon.

______________

MEMENTO est né en 2016 de la volonté de réveiller par la création contemporaine un ancien Carmel fermé depuis 10 ans. Propriété du Conseil Départemental du Gers, cet espace en voie de rénovation, souhaite créer une dynamique culturelle sur un plan territorial en s’associant avec les artistes et les institutions régionales et nationales de la scène artistique actuelle.
Véritable laboratoire de création fondé sur l’idée même d’exposition entre des lieux et des œuvres, Memento vous invite à découvrir une exposition dans un cadre patrimonial étonnant.

______________

Espace départemental d’art contemporain MEMENTO
14 rue Edgar Quinet | 32000 AUCH |  05 62 06 42 53

du mardi au dimanche de 12h à 19h | Entrée libre

Un espace pause & détente en plein air est disponible (wi-fi gratuit et collations)

 

En 2016

« Il est grand temps de rallumer les étoiles »

Il est grand temps d'allumer les étoiles, une oeuvre permanente de Delphine Gigoux-Martin et Jérôme Galvin, artiste associé

Inauguration d’une œuvre PERMANENTE de Delphine Gigoux-Martin, artiste, enseignante à l’ENSA Limoges,

le vendredi 14 octobre 2016 à 13h, au Monastère de Ségriès,

en présence de Delphine Gigoux-Martin et de Jérôme Galvin, artiste associé.

L’œuvre « Il est grand temps de rallumer les étoiles »* s’inscrit dans la perspective d’un partenariat entre le Parc du Verdon et la Ville de Digne-les-Bains, en vue de développer un itinéraire  thématique et artistique (céramique et faïence) reliant le parc et les villes à proximité.
*Guillaume Apollinaire

  • Les porcelaines ont été produites aux ateliers de l’ENSA de Limoges (École nationale supérieure d’art).
  • Les faïences ont été produites dans l’atelier de Jérôme Galvin (Moustiers Sainte-Marie).

 

Cette œuvre permanente a été réalisée dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires ;
Claire Migraine, médiateur-relais agréé par la Fondation de France dans les Alpes-Maritimes, présentera ce dispositif** à 16h.
**L’action Nouveaux commanditaires initiée par la Fondation de France permet à des citoyens confrontés à des enjeux de société ou de développement d’un territoire, d’associer des artistes contemporains à leurs préoccupations en leur passant commande d’une œuvre. Son originalité repose sur une conjonction nouvelle entre trois acteurs privilégiés : l’artiste, le citoyen commanditaire et le médiateur culturel, accompagnés des partenaires publics et privés réunis autour du projet.

Télécharger le communiqué de presse
Télécharger l’affiche

 

« La femme changée en renard »

→ Du 19 juin au 23 juillet 2016 / vernissage dimanche 19 juin à 16h

Visuel exposition "la femme changée en renard"

 

Exposition personnelle à Artopie, centre de création artistique, Meisenthal sur une invitation de Damien Deroubaix

Artopie / Centre de Création Artistique / 6 rue de la poste 57960 MEISENTHAL
ouvert les samedis et dimanches et tous les jours sur rdv

 

 

 

« La rose bleue »

→ Du 26 juin au 31 août 2016 / vernissage le dimanche 26 juin à midi

avec Jean-Baptiste Caron, Nicolas Dhervillers, Maxime Duveau, Delphine Gigoux-Martin, Elsa Guillaume, Cécile Hesse & Gaël Romier, Magali Lambert, Corinne Mercadier et Laurent Pernot

commissaire d’exposition : Leïla Simon

Espace d’Art Contemporain Les Roches, Chambon-sur-Lignon.
43400 Le Chambon sur Lignon

 

« Prints, multiples et ready-mades »

→ Du 9 juin au 13 juillet 2016

Galerie Métropolis, 16 rue Montmorency, 75003 Paris

 

Animales

de Florence Bruyas, Céline Cadaureille, Delphine Gigoux Martin et Marie Sirgue

→ Du 6 novembre au 12 décembre 2015 à La Serre

Visuel exposition ANIMALES
Visuel exposition ANIMALES

Animales, au féminin et au pluriel

Cette exposition réunit quatre artistes céramistes sur l’invitation de Céline Cadaureille, installée depuis peu à Saint-Étienne. Ainsi, dans l’espace singulier de la Serre, les traits de fusain de Delphine Gigoux Martin – artiste/professeur à l’ENSA Limoges – dressent un nouveau décor à travers lequel des oiseaux tentent de nous échapper. De l’intérieur vers l’extérieur, de la cruauté des prédateurs. Dans cet espace emprisonnant la nature, les détournements enjoués de Marie Sirgue prennent place en moulant par exemple des bras, en suggérant de devenir chien ou sanglier, domestique ou sauvage. Nous verrons aussi que le végétal croise l’animal avec les sculptures de Florence Bruyas qui se déploient telles les pétales d’étranges orchidées, des organes en majesté… Enfin, des œuvres de  Céline Cadaureille se présenteront comme les accessoires d’une soumission volontaire où l’animal est perçu à travers le prisme d’une fantaisie érotique et ironique : histoire de rire de nos désirs et de nos peurs.

 

signature_ensaENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00