Douce Hollebecq

Douce Hollebecq intègre l’ESAP de Monaco en 2009. Elle y découvre la céramique, l’installation, ou encore la vidéo. En 2013, elle passe deux mois en Chine, où elle approfondit son travail autour de la porcelaine. Après l’obtention de son diplôme, elle décide de consacrer un an à la céramique en participant à la section Jeunes créateurs à Vallauris.
Depuis, elle poursuit son travail plastique et a collaboré avec la galerie Joseph Antonin, à Arles, en performant « Bruits Blancs » pour l’exposition Eros et Nature, début 2016, puis lors d’une exposition personnelle en avril. Elle présentera également une installation dans le cadre du festival a-part en juillet, à Saint-Rémy-de-Provence.

 

Douce Hollebecq et le concours de création en porcelaine 2015-2016 de la Ville de Limoges

Un reportage de 7ALimoges, la chaîne de la Ville de Limoges

La Ville de Limoges présente la 4e édition de son concours international de création en porcelaine, initié en 2009 à l’occasion d’une exposition internationale de céramique. Destiné aux artistes et designers de tous pays, sans limite d’âge, ce concours porte sur la conception et la réalisation d’une œuvre originale permettant de valoriser la porcelaine de Limoges dans sa capacité à associer savoir-faire traditionnel, techniques innovantes et créativité. Deux créations seront primées à l’issue du concours.
Accueillie par l’École nationale supérieure d’art, Douce Hollebecq, plasticienne, nous présente son œuvre « En passant », en cours de réalisation.

Le thème : la mode

La mode est étroitement liée à l’idée de temps, elle est passagère, éphémère, et, pourtant, une chose à la mode peut devenir désuète et réapparaître des années plus tard. Elle est à la fois fugitive, en mouvement, prise dans un flux, mais elle ne disparaît jamais vraiment, prête à ressurgir. Au-delà de la temporalité de la mode, l’idée d’espace est elle aussi convoquée, car il ne s’agit pas seulement d’apparaître à un moment donné, mais bien aussi à un endroit donné, dans un lieu particulier.

La proposition

La sculpture « En passant » est un disque de porcelaine, symbole du temps cyclique, du passage du temps, sur lequel apparaît un motif en lithophanie. Les images, évocation du temps et de l’espace, se superposent en filigrane, créant ainsi une trame qui évoque une étoffe imprimée.
Une ligne de lumière dévoile les motifs, elle reste inchangée, mais ce que l’on perçoit, ce qui se dessine est toujours différent, en mouvement, à l’image de la mode.

signature_ensaENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00