Journées d’études 2013/2014

Journées d’études n°12

« Architecture comme épistémologie du projet  »

cycle Architectures / (volume 2)

Les 3 et 4 mars 2014 de 9:00 à 17:00 | amphithéâtre Jean-Jacques Prolongeau | ENSA Limoges

« L’espace n’existe dans notre sensualité que par ce qui le remplit. Il est la somme de nos expériences, de nos mouvements, de nos actes. L’art spatial qui s’adresse à la sensibilité, est expérimentation dans l’espace, découverte permanente du volume offert, espace à jouer bien plus qu’espace à voir : ce sont nos comportements exploratoires qui créent l’expérience de l’étendue. »

L’approche que nous aurons de l’architecture durant ces deux journées demande à dépasser sa simple acception « d’art de construire ». Il conviendra ici de déployer la question de l’architecture au delà de sa composante édificatrice, et de l’envisager comme champ disciplinaire engageant un espace que l’homme « habite ».
À partir de cette mise en matière d’une vision du monde raisonne notre « manière d’être à l’espace ». « L’Homme habite en poète » écrivait Hölderlin relevant ainsi toutes les composantes subjectives de notre rapport au lieu.
Philosophes, architectes, sociologues, psychologues et artistes s’emparent des outils conceptuels et d’analyse de l’architecture œuvrant ainsi à la construction de territoires au sein desquels les cultures se recomposent et s’imaginent.
Ainsi envisagée comme lieu d’élaboration et de mise en œuvre du projet, l’architecture s’entend comme espace humain, artistique, politique et social, comme champ d’action de la pensée.

Invités :

  • Vincent BEAUBOIS, Professeur agrégé de philosophie et actuellement doctorant contractuel en philosophie à l’Université Paris Ouest Nanterre
  • Denis BRIAND, Maître de conférence HDR en Arts plastiques, Direction galerie Art & Essai, UFR ALC, Université Rennes 2
  • Dr Éric CORBOBESSE, Psychiatre
  • Richard MADJAREV, Historien du cinéma, vice-président de la cinémathèque du Limousin
  • Olivier SIDET, designer, professeur ENSA Limoges

Direction et coordination :

  • Direction des journées : Indiana Collet-Barquero
  • Coordination sciences humaines ENSA et Master CCIC : Geneviève Vergé-Beaudou

Télécharger le programme de ces Journées d’Études n°12

 

 

Journées d’études n°11

« Architectures / Vidéo et Architecture : conversations et collection d’Ana D. »

Ces journées d’études s’inscrivent dans le cadre du Cycle Arts et Techniques 2012-2015

Les 27 et 28 janvier 2014 de 9:00 à 17:00 | amphithéâtre Jean-Jacques Prolongeau | ENSA Limoges

L’architecture n’est pas une expression plus ou moins appropriée à un état de culture, mais une structure anthropologique qui, comme le langage, impose sa loi et dispose le désir. Mathématiciens, philosophes, psychanalystes, plasticiens et architectes ont contribué à cette question qui se joint aux débats actuels sur le destin de la cité.

« Avec l’architecture, la question de l’origine des lieux où l’homme établit son séjour trouve sa réponse en termes d’institution d’un site et de construction destinée à le rendre habitable. C’est dire que l’archi-tecture se propose d’emblée comme …. De l’homme dans son rapport le plus élémentaire à l’humanité. Elle soutient la ligne de partage fabuleuse qui sépare l’homme de l’animalité et fait donc, à ce titre, partie intégrante du mythe toujours recommencé des origines. Mythe palimpseste – comme tous les mythes – où l’écriture ne se lasse pas de réécrire un commencement qui n’a lieu que dans sa reprise infinie. C’est pourquoi l’architecture, placée par Hegel au bas de l’échelle où, par relèves successives, le savoir absolu accède à la pureté de l’Esprit, ne constitue pas une étape momentanée, partielle, du devenir humain. Ancienne, voire archaïque, elle n’en est pas moins toujours nouvelle parce qu’elle répète d’époque en époque le mythe de la fondation de l’établissement des hommes sur la terre. Elle est ce mythe incarné dans les structures et les matériaux les plus divers, rappelant ainsi que l’homme doit périodiquement inventer son séjour et que le sol ne lui appartient pas naturellement. Les lieux doivent d’abord être consacrés avant d’être habités, leur investiture s’appuie sur un acte qui inscrit la transcendance au cœur même de l’immanence où Bataille voyait la condition immédiate de l’être vivant, noyé, dit-il, comme une goutte d’eau dans l’eau. L’architecture instaure les lieux, c’est d’elle, par conséquent qu’il convient de partir pour comprendre l’essence du lieu en tant qu’elle ne se confond pas avec la détermination de l’espace physico technique, avec le « nespace » de la science.

« Architecture ou révolution » lançait Le Corbusier en habile maître chanteur : manière de saluer l’intégration des architectes à la cohorte des gestionnaires de l’espace auquel la science réduit l’invention des lieux. Il n’est pas sûr que l’entrée en modernité de l’architecture soit très glorieuse. A isoler et mettre en forme le problème du logement, les architectes de la première partie du vingtième siècle ont relégué aux oubliettes la question de l’habiter tant dans ses rapports au poétique qu’à la nature politique de la cité. La modernité qu’ils cherchent à promouvoir occupe une maison de verre où le « corps social » se complaît dans les miroitements de sa transparence, comme si l’image du site et de ses habitants n’était plus qu’un milieu fluide que le regard traverse sans se référer à autre chose que lui-même. Un nouveau mythe fait main basse sur la ville et son institution millénaire, celui d’un sujet libre et un, indemne de toute division, cause de soi en même temps que du mode ».

Jean Stillemans et Luc Richir,
Liminaires, in L’architecture et son lieu, La part de l’œil, 13, 1997.

Invités :

Films :

  • LA GUERRE EST PROCHE, vidéo format 4/3, 80’, couleur, sonore, 2011
  • ARRANGEMENTS, vidéo format Full HD, 23’, couleur, sonore, 2012
  • MINHOCÃO (THE BIG WORM)

Organisation :

  • Geneviève VERGÉ BEAUDOU / Coordination Sciences humaines

Télécharger le programme de ces Journées d’Études n°11

 

 

Journée d’études n°10

Innov’Emoi « créer et innover pour avancer »

Journée d’étude thématique sur la création et l’innovation en entreprise

Le 27 novembre 2013 de 10:00 à 17:30 | amphithéâtre Lombois | Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Limoges

Les étudiants de l’ENSA, les étudiants du Master CCIC (FLSH/ENSA) et les étudiants du Master Management & Innovation (FDSC) ont organisé une journée thématique sur la création et l’innovation en entreprises, le mercredi 27 novembre 2013 à la Faculté de Droit et des Sciences économiques.

À cette occasion les problématiques qui lient économie et création ont été abordées dans une approche concrète des processus de création et de leurs enjeux lorsqu’ils sont confortés dans leurs diverses étapes par l’intervention de professionnels de l’industrie. Les communications se sont articulées autour d’exemples et de réalisations dans les domaines divers : industrie du luxe, architecture, design, multimédia. Leur réflexion s’est construite autour de la difficulté de créer et d’entreprendre dans un contexte de crise économique.

Communication :

Direction :

  • Geneviève Vergé-Beaudou – ENSA
  • Irène Langlet – FLSH
  • Alain Rivet – IAE

Cette journée avait pour objectif d’ouvrir l’esprit créateur au monde économique et de sensibiliser les auto-entrepreneurs et start’upers à l’utilisation de propositions et de solutions innovantes au sein leur entreprise. Elle s’adressait à un large public, de l’étudiant au chef d’entreprise aguerri.

Télécharger le programme de cette Journée d’Études n°10

Toute l’information sur le site internet Innov’emoi

 

Les journées d’études sont ouvertes au public
et font l’objet d’une édition annuelle dans la collection J.E.S.C 238719

signature_ensaENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00