promotion 2016-2017 | photo : Margot Thiry

Promotion 2016

Le Post-diplôme 2016-2017

François BauchetSous la direction de François Bauchet  designer invité, accompagné de Guy Meynard, enseignant design céramique à l’ENSA Limoges.

Les candidats sélectionnés sont :

• Amandine  Maillot • Margot Thiry • Florian de La Salle • Réjean Peytavin

 

Le croisement des pratiques sera au cœur des préoccupations

Il s’agit de mettre en perspective et de créer des ponts entre les diverses pratiques de la céramique, autant dans le champ de l’art que celui de l’industrie, dans le design et les diverses formes d’artisanat (traditionnelles, fab labs).

Nous approfondirons les questions techniques et artistiques à travers des expérimentations avec la terre et les multiples manières de la mettre en œuvre : modelage, tournage, coulage, estampage, pressage, impression 3D…

Nous engagerons une recherche transversale entre les cultures orientales et occidentales et les pratiques qu’elles ont produites dans le passé et à l’époque contemporaine. Nous profiterons du cadre très large que nous offre les deux sites porcelainiers : Jingdezhen, site de production millénaire en Chine et Limoges, site de production industriel très avancé.

Il conviendra d’étayer les recherches sur l’ensemble des évolutions techniques mais aussi sur les différents systèmes de productions, les divers modèles économiques, les comportements et les usages… et de les mettre en perspective dans le nouveau contexte d’un monde de plus en plus globalisé.

Un des objectifs de cette pratique est de mettre en regard par l’expérimentation les nouveaux procédés de conception et de fabrication des objets en céramique avec les technologies traditionnelles, sans oublier les phases intermédiaires qui en ont accompagnées les évolutions.

Nous observerons l’étendue des champs d’application de la céramique : des objets d’usage, comme ceux des arts de la table, jusqu’aux propositions artistiques les plus variées, en passant par les arts décoratifs, sans oublier toutes les applications actuelles dans d’autres domaines de haute technologie, chirurgical, spatial, etc.

Le résultat de l’ensemble des recherches personnelles sera mis collectivement en forme de manière à être communiqué et diffusé.

François Bauchet

Pour mener leur recherche les artistes bénéficient d’un espace collectif et profitent de l’ensemble des ressources pédagogiques et techniques de l’établissement.

Résidence de François Bauchet à l’ENSA Limoges

 

Programme

Septembre 2016 / Limoges
Découverte des moyens techniques et humains offerts par l’ENSA et appréhension des différents aspects culturels, scientifiques et techniques de la production porcelainière à Limoges et dans la région Limousin (date et durée à définir).

Octobre – Novembre 2016 / Jingdezhen (Chine)
Résidence au sein du studio de recherche et de création de l’ENSA à Jingdezhen : découverte des savoirs et savoir faire locaux et rencontre avec les différents acteurs du secteur industriel et artisanal.

Décembre 2016 / Limoges
Élaboration et mise en place des projets de recherche en lien avec les manufactures et les réseaux artistiques et professionnels de l’ENSA.

Janvier-Juillet 2017 / Limoges
Résidence en atelier (programme défini par l’équipe)

Juillet et septembre 2017 / Limoges
Restitution de la recherche : exposition, publication et conférence.

 

Programme de recherche Kaolin

Post-diplôme 2016-2017 / ENSA Limoges

Recherche menée par Florian de la Salle, Amandine Maillot, Réjean Peytavin et Margot Thiry 
encadrée par Guy Meynard et dirigée par François Bauchet.
 
Le groupe de recherche Kaolin rentre d’une immersion de trois mois dans l’univers de la porcelaine à Jingdezhen, le plus grand centre de production de céramique en Chine et dans le monde. 
Cette première phase a fait l’objet de multiples expérimentations riches en découvertes qui vont être poursuivies et développées à Limoges dans les ateliers de l’ENSA et les entreprises partenaires de la région.

 

Voir ou re-voir la conférence des post-diplômés 2016-2017

 

NEWSLETTER #1

PROGRAMME DE RECHERCHE KAOLIN
Post-diplôme 2016-2017 / ENSA Limoges

Recherche menée par Florian de la Salle, Amandine Maillot, Réjean Peytavin et Margot Thiry 
encadrée par Guy Meynard et dirigée par François Bauchet.

Le groupe de recherche Kaolin rentre d’une immersion de trois mois dans l’univers de la porcelaine à Jingdezhen, le plus grand centre de production de céramique en Chine et dans le monde. 
Cette première phase a fait l’objet de multiples expérimentations riches en découvertes qui vont être poursuivies et développées à Limoges dans les ateliers de l’ENSA et les entreprises partenaires de la région.

Le projet (Re)production de Réjean Peytavin, cherche à étudier les gestes des tourneurs de l’Egypte antique, accompagné par les artisans de Jingdezhen et leur savoir-faire exceptionnel.

 

Kintsugi « Réparer pour ne pas remplacer, pour ne pas oublier. Prendre le soin et le temps de fabriquer, d’offrir plus de temps. Plus de temps pour partager, plus de temps pour s’imprégner. Sublimer les sillons qui creusent l’écorce, témoins du temps qui passe, qui abîme, qui altère. Tenter de conserver l’authentique comme repère essentiel de l’histoire. Colmater les brèches, raccommoder pour retarder l’irréversible, l’irréparable. Retenir le temps, encore un peu, pour ne pas te perdre, déjà… » Amandine Maillot

 

Les encyclopédies

Les encyclopédies « Les cubes reprennent les volumes d’encyclopédies que je collectionne. Chiffu étale une patte de porcelaine à la main pour réaliser des plaques de 3m par 6m d’une épaisseur rigoureuse d’1 cm. Il coupe des morceaux qui constitueront des parallélépipèdes qu’il perse de trous qui serviront au dégazage. Ces parallélépipèdes ont été cuit à 900°C, ils attendent maintenant d’être émaillés et cuits finalement à 1 230°C ».

 

François Bauchet

François Bauchet et Guy Meynard se dirigeant vers le four public avec des pièces toutes fraîches.

 

Funambule

Funambule « Certaines réalités nous bousculent dans nos zones de confort, déployant ainsi le regard et l’expérience vers d’autres perspectives. Tenter l’élévation inconcevable, en tension, sur le fil. Une chose échappe à l’intention. De cette rencontre entre forme et support émerge une nouvelle utopie. Cette architecture précaire laisse soudainement place à l’émerveillement d’une combinaison impromptue ». Amandine Maillot

 

Pièces tournées "à la motte"

Pièces tournées « à la motte » par Florian de la Salle, biscuits et sels de minéraux à cuire à grand feux. Technique du tournage « à la motte » pratiqué par les tourneurs de Jingdezhen.

Grand modèle tors de François Bauchet

Grand modèle tors de François Bauchet. Forme en plâtre prête a être moulée dans les ateliers de l’ENSA Limoges.

 

l’instant d’après

l’instant d’après « Au cœur de la ville, un espace-temps semble se soustraire à l’effervescence urbaine. Les tableaux se succèdent, le cadrage met en lumière la théâtralité de l’espace. Un drôle d’écho résonne. Le décor reste muet pourtant. le tintement de la matière émerge lentement des limbes et se dévoile en creux dans ce silence profond… Bilan d’une industrie en perpétuelle mutation ayant tout laissé en suspens. Les choses semblent engourdies dans une trompeuse permanence. Les jours se succèdent, quelques glaneurs récoltent et d’autres abandonnent bibelots et babioles. C’est alors que dans l’ombre de l’agitation, ce continent déserté s’écrit au rythme des traversées, nous révélant l’ordre dans le désordre, la mélodie dans le silence, le mouvement dans l’immobilité ». Amandine Maillot

 

Trophées trop faits

Trophées trop faits de Réjean Peytavin, juste avant la cuisson, dans le four public de Jingdezhen. « Ces objets, inspirés par la mécanique des systèmes industriels, métissent empreintes des moules et surabondance d’accessoires ».

 

Recherche sur la couleur de Florian de la Salle, remontée par capillarité de couleurs aquarelle sur papier buvard. Cette méthode fait écho au travail du tournage à la motte.

 

Hommage à Fou-Hi de Réjean Peytavin

Vue de la performance Hommage à Fou-Hi de Réjean Peytavin. Bouilloires en porcelaine dorée, produites à Jingdezhen, pour l’exposition SAN LUN CHE avec le Programme de Recherche OFFSHORE à Shanghaï du Post-Diplôme de l’ENSAD Nancy, sous la direction de Paul Devautour. Fou-Hi est un héros de la mythologie chinoise est considéré comme l’inventeur de l’eau chaude.  www.reformerart.com

 

 

Le plongeon de Guy Meynard

Le plongeon de Guy Meynard

 

Les 4 mousquetaires en route vers l’avenir

Les 4 mousquetaires en route vers l’avenir

 

Le post-diplôme Kaolin art et design en céramique contemporaine est initié
par l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges.

 

 

signature_ensaENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00