Projets 3 écoles

Partenariat 3 écoles : ENSA – ENSCI – Lycée Mas Jambost

Expérimenter la planète céramique

Limoges est une galaxie céramique au sein de laquelle gravitent des acteurs de l’enseignement supérieur et secondaire.
Depuis 10 ans, le partenariat entre l’École nationale supérieure d’art de Limoges (ENSA), l’École nationale supérieure de céramique industrielle (ENSCI) et le Lycée des métiers du Mas Jambost permet à une centaine d’élèves de confronter les cultures de l’artiste et du designer, de l’ingénieur et du technicien autour de la réalisation d’un projet commun mené sur l’année universitaire.

 

Année 2015-2016 « AGENTS DE TEXTURE »

/ Création et innovation /

De par son histoire, entre tradition et progrès, Limoges est la ville où cohabitent depuis de nombreuses années des industries de pointe et des formations de haut niveau dans le champ de la céramique, et de la porcelaine en particulier. C’est aussi une ville où se pose de manière très concrète et peut-être encore plus qu’ailleurs la question de la relation entre l’art et la technique face aux enjeux scientifiques et artistiques de la production.

En s’associant, l’École nationale supérieure d’art (ENSA), l’École nationale supérieure de céramique industrielle (ENSCI) et le lycée des Métiers, arts et techniques du Mas-Jambost mettent en partage leurs cultures et leurs compétences pour permettre à une centaine d’étudiants et d’élèves engagés dans des parcours d’études aux objectifs différents* d’aborder, autour d’un projet commun, les diverses phases de recherche permettant d’aboutir à la réalisation d’un objet manufacturé en céramique.

Ce projet pédagogique inter-écoles est une approche complète de la matière à l’objet. De la conception à la réalisation de la pièce, les apprentissages sont variés, entre recherche d’esthétisme, fonctionnalité et usage, mais aussi appréhension des réalités techniques de fabrication.

Avec un thème de travail défini chaque année par un designer invité, Guillaume DELVIGNE, et validé par les enseignants des trois établissements, les étudiants, répartis par groupes de travail, entament leur réflexion, rédigent leur cahier des charges, élaborent la composition céramique et les émaux, réalisent leurs outils de fabrication (moules), cuisent et émaillent.

Tout au long des workshops, les étudiants apprivoisent le vivre-ensemble et le travail en équipe, appréhendent les difficultés de création, découvrent les contraintes techniques et enfin réalisent une pièce, fruit de leur cheminement créatif et d’un travail collaboratif.

Après dix ans d’existence, ce projet inter-écoles ne se limite plus à sa seule vertu pédagogique. Il doit être considéré dans son ensemble comme une aventure humaine où l’objet créé n’est pas la finalité mais le prétexte, ou même le postulat d’apprentissage et d’échange d’expériences.

Ce partenariat exemplaire entre ces trois établissements est labellisé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Région Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes.

Agents de texture

visuel expo projet 3 écoles | dessin Guillaume DELVIGNE

Empreintes, traces, distorsions, accidents, collisions, superpositions, image, décor, motif, répétition : en céramique, la texture s’inscrit dans le moule et marque d’emblée l’objet. Du détail le plus fin, perceptible uniquement au toucher, au véritable relief pouvant déterminer le volume et la fonction de l’objet, la texture est un outil à part entière.
Sur l’invitation du designer Guillaume Delvigne, Agents de texture propose d’expérimenter, d’imaginer, de concevoir et de réaliser un objet en céramique centré autour de la texture.
Sans dissocier l’aspect décoratif de l’aspect fonctionnel, et en travaillant sur des objets simples appartenant à l’univers de la maison, les étudiants ont réfléchi moins à habiller l’objet qu’à lui donner par sa texture même son sens et son caractère. En terre cuite, faïence, grès ou porcelaine, le jeu consistait à réaliser des objets de 20 X 20 X 20 cm maximum avant cuisson. Du ludique au fonctionnel, les réponses des élèves jouent aussi bien sur la lumière que sur le dévoilement progressif, la diffusion d’indices ou encore le détournement ou la remise en cause de la fonction de l’objet.

Télécharger la plaquette de l’exposition

 

Exposition

Les 3 et 4 juin 2016 de 10h à 12h et de 15h à 19h à LA BASE
8, rue Adrien-Dubouché – 87000 Limoges.

Prolongation en vitrine : tout l’été, à partir du 17 juin

 

 

Année 2014-2015 « SONOTONES ET PORTE-VOIX »

En partenariat avec l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle (ENSCI), le lycée des métiers du Mas Jambost (LMJ).
Le projet réunit les étudiants de 2e année, mention céramique de l’École Nationale Supérieure d’Art, les élèves ingénieurs de 1ère année de L’ENSCI et les lycéens du Brevet des métiers d’art du Lycée Professionnel Mas Jambost, autour d’une réalisation art et technique.

De part son histoire, la Ville de Limoges est le lieu idoine où se développent depuis de nombreuses années des formations de haut niveau dans le champ de la céramique et de la porcelaine en particulier. C’est aussi l’endroit ou se pose de manière très concrète et peut-être encore plus qu’ailleurs la question de la relation entre l’art et la technique face aux enjeux scientifiques et artistiques de la production.

En s’associant, l’école nationale supérieure d’art (ENSA), l’école nationale supérieure de céramique industrielle (ENSCI) et le lycée des métiers du Mas Jambost mettent en partage leurs cultures et leurs compétences pour permettre à une centaine d’étudiants et élèves engagés dans des parcours d’études aux objectifs différents d’aborder, autour d’un projet commun, les diverses phases de recherches pour aboutir à la réalisation d’un objet manufacturé en céramique.

Pour ce projet, un partenariat avec la Fondation La Borie a offert l’occasion de questionner les relations entre le son et la céramique.

sonotones et porte-voix

visuel sonotones et porte voixEntendre et savoir se faire entendre, comprendre et percevoir, interpréter et saisir le sens, tels sont les éléments essentiels qui régissent les relations que nous pouvons entretenir les uns avec les autres.
« Sonotones et porte–voix » est un projet d’approche expérimentale à la fois sensoriel et esthétique. Il aborde ainsi les relations qu’entretiennent la céramique et le son en développant une recherche multi-sensorielle qui prend en compte les qualités de conduction, de vibration,
de réflexion et de diffusion du matériau mais aussi ses qualités plastiques pour inventer de nouvelles formes et créer des situations singulières.
Les étudiants ont su imaginer un objet qui permet d’amplifier la voix, les sons ou toutes formes de bruits captés ou inventés et un autre qui permet de les recevoir, un objet à la fois utile
et fonctionnel ou porteur d’une utopie dont la finalité n’a d’autre objectif que de prendre du plaisir et d’attirer l’œil curieux et l’oreille attentive.

Consulter le livret SONOTONES et PORTE-VOIX

 

 

 

Année 2013-2014 « LE JARDIN EN VILLE »

Le jardin en ville, initié par le designer Jean COUVREUR, aborde notre rapport à l’environnement ainsi que la notion de développement durable. Le projet propose à l’étudiant « d’explorer, tous azimuts, le champ des objets pouvant favoriser la réintroduction de la nature en milieu urbain et comment la céramique peut apporter des solutions justes dans un contexte soumis aux contraintes extérieures (humidité, vent , pluie, sécheresse, insectes, animaux…) ».

Seize groupes composés de sept étudiants de chacune des écoles sont encadrés et suivis par leurs professeurs lors de l’élaboration du concept et la réalisation des pièces dans les ateliers des écoles respectives.

 

Consulter le livret LE JARDIN EN VILLE

Maquette réalisée par les étudiants encadrés par Nicolas Gautron, graphiste et enseignant à l’ENSA,
photos réalisées par les étudiants encadrés par Marie-Pierre Saunier.

Partenariat

ENSA Limoges : Jeanne Gailhoustet, directrice
Jean Couvreur (designer invité), Martine Parcineau, Robin Martinet, Louis-Romain Barde, Arnaud Borde.
ENSCI : Cécile Pagnoux, directrice
Michel Cartier, Jacek Jaworski, Pascal Beauté, Jean-Louis Schmitt, Gilles Desvergne
Lycée Mas-Jambost : Catherine Saule, proviseure
Jean-Louis Schmitt, Jean-François Dupuys, Frédéric Buisson, Naïg Roudaut, Alain Faucher, Pascal Beauté.

Enseignants encadrant le projet

  • Martine Parcineau/ENSA
  • Jean-Louis SCHMITT/Lycée Mas-Jambost
  • Michel Cartier/ENSCI

Le résultat de ce travail a été exposé dans le jardin du Musée National Adrien Dubouché, le 31 mai 2014 lors de la manifestation nationale organisée par le Ministère de la Culture et de la Communication « Rendez-vous aux jardins » et du 6 juin au 15 juillet 2014 à l’ENSA Limoges.

 

 

Année 2012-2013 « DE LA CÉRAMIQUE À L’ÉCLAIRAGE »

Dans le cadre de ce partenariat, les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Art de 2ème année /option design, option design mention céramique, option art mention céramique,  les élèves ingénieurs de 1ère année de l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle  les lycéens du Brevet des Métiers d’Art du Lycée professionnel Mas Jambost mettront leurs connaissances,  compétences et dynamisme pour concevoir et réaliser des objets en céramique.

Le thème propose de réfléchir sur la céramique et l’éclairage.

Pour Guillaume Bardet, designer invité : « s’éclairer reste une question essentielle. Y bien voir ne suffit pas. La fonction ne saurait nous contenter. Il faut à l’homme des réponses plus subtiles et plus contextuelles. D’une manière générale, la céramique, matériau souvent opaque, ne s’est guère trouvée autour de la question de l’éclairage. Volontiers pied de lampe, elle a davantage été utilisée comme élément de décoration plutôt que comme élément central. L’idée est justement de mettre la céramique, ses propriétés mais aussi ses faiblesses, qui dans bien des cas se révèlent comme les plus hautes de ses qualités, au cœur de la question lumière ».

Après un lancement du projet le 13 novembre dernier, accompagné d’une conférence à l’ENSA de Guillaume Bardet, les étudiants se sont répartis en 16 groupes de sept élèves de chaque école, pour développer leurs propositions sous forme de dessins et de maquettes et finaliser leurs projets dans les ateliers des écoles, et proposer un objet en trois exemplaires.

Consulter le livret DE LA CÉRAMIQUE À L’ÉCLAIRAGE

Exposition du 6 juin au 12 juillet 2013 à l’ENSA

Enseignants encadrant le projet

ENSA – Guillaume Bardet (designer invité), Guy Meynard (céramiste invité), Martine Parcineau ;
ENSCI – Pascal Beauté, Michel Cartier, Gilles Desvergne, Jacek Jaworski, Jean-Louis Schmitt ;
Lycée Le Mas Jambost – Pascal Beauté, Frédéric Buisson, Jean-François Dupuys, Alain Faucher, Naïg Roudaut Jean-Louis Schmitt.

 

 

Année 2011-2012 « AU-DELÀ DES APPARENCES »

Les étudiants de deuxième année, des options art et design, de l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges, les élèves ingénieurs de première année de l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle, les lycéens du Brevet des Métiers d’Art de la Céramique du Lycée Mas Jambost, les étudiants « Erasmus » de l’École Supérieure d’Art et de Design de Castellón ont mis en commun leurs connaissances, compétences et dynamisme pour concevoir et réaliser des objets en céramique.

Seize groupes composés chacun de sept étudiants (un ou deux étudiants concepteurs ENSA, quatre élèves ingénieurs ENSCI – rhéologie, modelage, fabrication, émaillage -, un ou deux lycéens Lycée Mas Jambost – modeleur, métier d’art céramique-, ainsi que trois étudiants de Castellón) étaient encadrés par les professeurs de leurs écoles respectives.

Pour l’ENSA, le suivi a été réalisé par les enseignants Vincent Carlier et Martine Parcineau.

Le thème proposait de réfléchir sur un autre langage que l’apparence première, par une approche plus attentionnée permettant d’identifier un message, de palper une texture, de découvrir un élément, une couleur, un système, une fonction… en tenant compte des qualités techniques de la céramique.

Photographies : Marie-Pierre Saunier | ENSA Limoges

 

 

Année 2010-2011 « CARAVANCERAM’ »

Sur les thèmes de « Céramique tout terrain » et « Fonction sans forme : le dessous de plat »

Consulter la plaquette de présentation

Photographies : Marie-Pierre Saunier | ENSA Limoges

Exposition du 1er juillet au 6 octobre 2011 présentant les travaux des étudiants des 3 écoles sur le site de la Chapelle Saint-Martin (Nieul, près de Limoges, Haute-Vienne).

signature_ensaENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00