Photo : "Moon", collier composé de points en PVC, à l’avant et à l'arrière | Karin SEUFERT

Karin SEUFERT

Karin Seufert graduated from Rietveld Academy in Amsterdam in 1995 where she studied under professor Ruudt Peters. Since 1998 she has lived in Berlin where she continues to develop her own work next to giving lectures, conducting workshops, teaching and exhibiting at home and abroad.

In the realization of her concepts PVC plays an important role. All shapes are built up exclusively of small (punched out) circles of this material. Different treatments yield a variety of expressions. The properties of the PVC as well as the applied patterns and structures create confusion as to the consistency of the jewelry.

Perception starts to fluctuate, heaviness turns into lightness, cold seems to be warm while hardness softens.

In her newest work the theme is ‘Voids’ and it is about the properties connected to the emptiness of a Void. The first series are hollow shapes constructed similar to buildings in architecture, while in the latest pieces the void focuses on the absence itself and is shown in massive shapes.

Limoges, 2019

Website of Karin Seufert

 Traduction : 

Karin Seufert est diplômée de la Rietveld Academy d’Amsterdam en 1995, auprès du professeur Ruudt Peters. Depuis 1998, elle vit à Berlin où elle continue à développer son propre travail en plus de donner des conférences, d’animer des ateliers, d’enseigner et d’exposer chez elle et à l’étranger.

Le PVC joue un rôle important dans la réalisation de ses concepts. Toutes les formes sont constituées exclusivement de petits cercles (découpés) de ce matériau. Différents traitements produisent une variété d’expressions. Les propriétés du PVC ainsi que les motifs et structures appliqués créent une confusion quant à la consistance des bijoux.
La perception commence à fluctuer, la lourdeur se transforme en légèreté, le froid semble être chaud alors que la dureté s’atténue.

Dans son dernier ouvrage, le thème est « Les vides » et il concerne les propriétés liées au vide d’un vide. Les premières séries sont des formes creuses construites de la même manière que les bâtiments en architecture, tandis que dans les dernières pièces, le vide se concentre sur l’absence même et est présenté sous des formes massives.

Limoges, 2019

Site internet de Karin Seufert

= = = = = =

Photo d’entête de page : « Moon », collier composé de points en PVC, à l’avant et à l’arrière | Karin Seufert

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00