Visuel séminaire Martha WILSON

Séminaires

Séminaire Martha WILSON

Les 3, 4 et 5 avril 2018,  l’ENSA Limoges a l’honneur d’accueillir  Martha WILSON pour un séminaire.

[…] Là nous revenons en Ohio au Wilmington College. Pour un des cours d’anglais que j’y donnais nous avons lu Lawrence Sterne dont le personnage Tristram Shandy utilise, de manière très souple, la page en tant qu’espace – en dessinant des lignes d’écritures, en imprimant une page de papier marbré ou une page entièrement en noir pour dépeindre la dépression. C’est super !
Je ne savais pas trop quoi faire avec tout ça mais je l’ai gardé en mémoire. Quand je me suis retrouvée au Nova Scotia College of art and design [à Halifax], Lawrence Weiner y a débarqué avec son livre d’artiste Statements (1968). Un des statements [statement que l’on peut traduire par « déclaration » ou « énoncé »] est :
Un objet quelconque de forme rectangulaire placé en travers d’une frontière, laissé là puis tourné vers et mis sur de façon à insérer un morceau d’un pays dans l’autre.
[One regular rectangular object place d across an international boundary a llowed to rest then turned to and turned upon to intrude the portion of one country into the other].

C’est une « performance » – vous pouvez vous y coller et mettre en jeu tout cela, ou alors juste lire. Le texte existe visuellement dans le livre – Weiner ne met pas les césures au «bon» endroit – il en fait une construction, le mot fait image.

Martha Wilson in : First Lady of Performance Art, entretien avec Jarrett Earnest.

Martha WILSON / Photographie @ Christopher Knowles

Martha WILSON / Photographie @ Christopher Knowles

 

Martha Wilson, est née en 1947 à Philadelphie. Pionnière du « Performance Art », elle a également recours à la photographie, à la vidéo et à l’écrit pour produire une oeuvre féministe nourrie d’autobiographie, dès le début des années 1970, alors qu’elle séjourne au Nova Scotia College of art and design à Halifax. (Martha Wilson y a été maître de conférences associée de 1972 à 1974 et y a présenté ses travaux à The Mezzanine en 1971 et 1972.) En avril 1976 elle fonde, dans son appartement situé dans le quartier de Tribeca à New York, « Franklin Furnace » qui sera pendant une vingtaine d’année un lieu autogéré incontournable dédié à la publication d’artiste (collection, préservation, promotion et expositions), la performance et les lectures d’artistes.(1) « Franklin Furnace » publiera régulièment «The Flue» (16 livraisons) un magazine qui, à la fois, témoigne des multiples activités du lieu et contient des contributions originales produites par les artistes.
Martha Wilson a créé et fait partie du groupe « Disband » actif à New York principalement entre 1978 et 1982. Disband groupe « punk conceptuel » qui mêlait performance et musique était constitué de femmes artistes qui ne savaient jouer d’aucun instrument : Barbara Ess, Ilona Granet, Donna Henes, Daile Kaplan, Barbara Kruger, Ingrid Sischy et Diane Torr.
Elle a enseigné dans de nombreuses institutions à New York (Brooklyn Collage’s New School of Liberal Arts, The New School for Social Research, Baruch College, Parsons School of Design…)

On trouvera sur le site de l’artiste de nombreuses informations et une vingtaine de vidéos dont ses toutes premières réalisées en 1972-74 : http://www.marthawilson.com/videos.php

On consultera avec intérêt son ouvrage 40 Years of Reconsidering Performance, Feminism, Alternative Spaces paru en 2011 (New York, Independant Curators International – ICI).
On peut lire un très instructif entretien de l’artiste avec Jarrett Earnest « First Lady of Performance Art » sur https://brooklynrail.org/2014/11/art/martha-wilson-with-jarrett-earnest
Concernant l’histoire – et le présent de Franklin Furnace voir : http://www.franklinfurnace.org

(1) – It all started in 1976, when I saw that major institutions were not accommodating works of art being published by artists, and decided to gather, exhibit, and sell, preserve and proselytize on behalf of the form that came to be known as  “artists’ books.” I opened Franklin Furnace Archive, Inc. in my living loft (which happened to be a storefront) on April 3rd, 1976. Soon after, Printed Matter, Inc. came into being to publish and distribute artists’ books; we reapportioned the pie, Franklin Furnace taking the not-for-profit  activities of collecting, cataloging, preserving, exhibiting and related activities like artists’ readings, the activity that evolved in turn into the performance art program. Printed Matter published and sold artists’ books as a for-profit corporation, (and later sought and received not-forprofit status too). Martha Wilson in : The Personal Becomes Political in Time, n.paradoxa international feminist art journal, volume 5, 2000. Voir sur http://www.marthawilson.com/press.php?article=the_personal 

Programme

➤ mardi 3 avril ➤ conférence à 18h30
Dans le cadre des « Conférences du 8 mars »* | Amphithéâtre Jean-Jacques Prolongeau, Ensa – Limoges

* Les Conférences du 8 mars :
Depuis 2015, l’Ensa inscrit la journée internationale de la femme dans son cycle de conférences. Artistes, cinéastes, philosophes, historiennes… sont invitées à exposer, raconter et partager leurs expériences, méthodes, analyses d’images ou de textes.

  • 2015, Ladies voices, par Clara Schulmann, docteure en esthétique.
  • 2016, Les excès du genre, par Geneviève Fraisse, philosophe et historienne de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au Cnrs.
  • 2017, Une caméra à soi : vidéo et féminisme des années 70, par Nicole Fernandez Ferrer, déléguée du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir.

Martha Wilson and Franklin Furnace.
Un regard par Martha Wilson sur son travail en tant que féministe et artiste de la performance et aussi une exploration des quarante ans d’histoire de Franklin Furnace, montrant l’évolution de l’expression artistique d’avant-garde des années 1970 à aujourd’hui.

➤ mercredi 4 avril ➤ atelier
Ensa – Limoges
Dans le cadre du cours de Geneviève Vergé Beaudou | Esthétiques de la postmodernité.
A l’attention des étudiants A3, A4, A5 options Art & Design.

➤ jeudi 5 avril ➤ atelier
Cdla – Saint-Yrieix-la-Perche
Journée d’échanges avec Martha Wilson en forme de plongée dans la collection du cdla et des livres auxquels elle fait référence dans ses écrits (oeuvres de Simone Forti, Carolee Schneemann, Eleanore Antin, mais aussi Sol LeWitt, Jan Dibbets…).
A l’attention des Étudiant-es inscrit-es dans le parcours « Édition » ; Étudiant-es des Ateliers Recherche Création « Type de support : livre d’artiste etc. » et « L’ARCEN – Ecritures numériques / Texte-Image-Son ».

Pour information :

A notre initiative, Martha Wilson donnera une conférence à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts à Paris le vendredi 6 avril à 18h, Amphithéâtre des Loges.
Merci à Joan Ayrton, directrice des études de l’ensba, d’avoir accepté avec enthousiasme notre proposition.

Partenaires institutionnels du projet :

Direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle Aquitaine ; Région Nouvelle Aquitaine.

 

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre de la programmation de l’Atelier de Recherche et de Création / ARC « Type de support : livre d’artiste etc. »

Il est dirigé par Geneviève Vergé-Beaudou et Didier Mathieu avec la complicité de Jonathan Bass

 
 

Séminaire Raoul RUIZ

Les trois couronnes dVisuel séminaire Raoul Ruiz : Les trois couronnes du matelotu matelot

Visuel séminaire Raoul Ruiz : Les trois couronnes du matelot

Initiation à la recherche avec le Séminaire Raoul Ruiz, les 11 et 12 décembre 2017.

Raoul Ruiz (1941-2011) est un cinéaste chilien, homme de théâtre et écrivain. Figure clé du nouveau cinéma latino-américain, engagé politiquement, il fut contraint à l’exil après le coup d’État de Pinochet en 1973. Il a réalisé plus de 100 films, parmi lesquels Trois Tristes Tigres (1968), Palomita blanca (1973), Klimt (2006) et Mystères de Lisbonne (2010).

Enseignants :

  • Federico ROSSIN, Historien du cinéma
  • Geneviève Vergé BEAUDOU, Art contemporain et théorie des idées

Le séminaire s’articulera autour de plusieurs axes emblématiques de l’œuvre cinématographique de Raoul Ruiz.

  • L’IMAGE BAROQUE ET SES ÉNIGMES
  • LABYRINTHES ET MIROIRS
  • PEINTURE / CINÉMA
  • RÊVE ET ÉRUDITION
  • UNE AUTRE FAÇON DE RACONTER
  • BRICOLAGE ET MAGIE
  • CONTRE LE RÉALISME DOCUMENTAIRE
  • MÉTAMORPHOSE ET SIMULACRE
  • LINGUISTIQUE ET ANTHROPOLOGIE

Objectif(s) :

Appréhender de nouveaux modes narratifs comme outil de lecture du monde contemporain. Repérer de nouvelles manières de filmer, d’écrire et de concevoir les images.

Étudiants concernés (présence obligatoire) :

A3, A4, A5 Options ART & DESIGN / M1 CCIC / M2 CCIC

Bibliographie :

Raoul Ruiz, Poétique du cinéma, Dis Voir, 1995, Les Presses du Réel.  

PROGRAMME

Lundi 11 décembre

MATIN (9h30 – 13h30)

◊ UNE AUTRE FAÇON DE RACONTER
Colloque de chiens (1977) 18′

◊ BRICOLAGE ET MAGIE vs RÉALISME DOCUMENTAIRE
Les Divisions de la nature. Quatre regards sur le château de Chambord (1978) 30′

◊ LABYRINTHES ET MIROIRS
Mammame (1986) 65′

APRÈS-MIDI (14h30 – 18h00)

◊ L’IMAGE BAROQUE ET SES ÉNIGMES
Les Trois Couronnes du matelot (1983) 118′

Mardi 12 décembre

MATIN (9h30 – 13h30)

◊ MÉTAMORPHOSE ET SIMULACRE
L’Hypothèse du tableau volé (1978) 63′

◊ L’ACTE DE CRÉATION
Miotte vu par Ruiz (2001) 79′

APRÈS-MIDI (14h30 – 18h00)

◊ RÊVE ET ÉRUDITION
Klimt (2006) 127′

= = = = = = = = = = = = = = = = =

Organisation / direction : Geneviève Vergé-Beaudou

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00